OSER PENSER

les fous de Dieu ou les « infâmes ».

Encore ce soir un otage japonais a été décapité! Je n’aurais certainement jamais rencontré cette personne, pourtant, cet acte de barbarie m’a profondément blessé une fois encore. c’est un crime contre l’humanité.
Cette chose n’est pas récente.
Je relisais le document “Fanatisme”, de Voltaire. Il écrivait dans les années 1720 contre ce qu’il désignait sous le terme d’ « infâme » : “Ce sont d’ordinaire les fripons qui conduisent les fanatiques, et qui mettent le poignard entre leurs mains. Ils ressemblent à ce vieux de la montagne qui faisait, dit-on, goûter les joies du paradis à des imbéciles, et qui leur promettait une éternité de ces plaisirs dont il leur avait donné un avant-goût, à condition qu’ils iraient assassiner tous ceux qu’il leur nommerait.”
Rien n’est pire que de manipuler l’esprit des humains et de voler leur libre arbitre. surtout pour leur faire commettre des crimes contre l’humanité. C’est malheureusement ce que font ou ont fait la plupart des religions. Un Educateur, un Maître laïque s’attachera à développer chez ses élèves un esprit vigilant et critique. Il leur apprendra à vérifier les faits et bien choisir les mots, pour chasser l’erreur sous l’égide de la raison, c’est-à-dire: savoir prendre son temps, observer, comparer, avant de conclure, de parler ou d’agir, ne pas suivre aveuglément une rumeur, un mouvement de foule, une mode, un gourou, un copain qui semble plus savant, ni même un parent ou un prof intéressant…
“Oser penser”, telle est la devise des Lumières au XVIIIe siècle (c’est Kant, un grand philosophe allemand de l’époque, qui l’a ainsi définie). Cela veut dire penser par soi-même, ne pas laisser les autres penser à sa place, « ces “tuteurs” (dit Kant) qui nous enferment dans des pensées toutes faites au nom de notre bien ». Penser par soi-même, cela implique de vérifier les faits avant d’en parler, et de réfléchir avec sa raison, pas avec des émotions spontanées. C’est un travail difficile, qui prend du temps, qui exige des efforts et une maitrise de soi.
“Qui peut se permettre de ‘venger’ le prophète? comme s’il ne pouvait pas se défendre seul ?” Combien d’électeurs n’osent penser qu’à travers les directives d’un parti?
Aujourd’hui, tout le monde parle au nom d’une doctrine, d’une idéologie, d’une religion, d’un maître à penser! Les français auraient-ils peur de se donner des maux de tête?
J-P M

Publicités